10 lieux à ne pas manquer en Sardaigne

10 lieux à ne pas manquer en Sardaigne

avril 24, 2017 0 Par Julie Carballo

Deuxième plus grande île de la Méditerranée après la Sicile, la Sardaigne est une terre sauvage composée de reliefs de rêve au caractère bien marqué qui réservent d’innombrables merveilles à ses visiteurs. Prisée par les Italiens pour ses plages qui n’ont rien à envier aux plus belles côtes caribéennes, son littoral abrite falaises, grottes sous-marines et criques secrètes aux eaux turquoise. De la Costa Smeralda à Porto Cervo, points de rencontre de la Jet Set internationale, jusqu’aux petits villages les plus confidentiels et aux ruelles escarpées de la belle Cagliari, il y en a pour toutes les envies… La rédaction vous a concocté une liste de 10 lieux à ne pas manquer sur l’île de beauté italienne !

La plage rose de Budelli

Plage rose de Budelli

L’ile de Budelli, un écrin de nature sauvage privé et complètement inhabité, est célèbre pour sa belle plage de la couleur rose, d’une beauté presque irréelle. Sa couleur est due aux coquilles d’un micro-organisme –  le Miniacina miniacea – qui vit dans les fonds marins. Les vagues de la Méditerranée transportent ces minuscules fragments de coquilles jusqu’au sable, affublant la côte de sa couleur rosée. Après plus de quinze années d’interdiction, les visiteurs peuvent aujourd’hui se rendre près cette zone protégée du parc naturel de l’archipel. Vous pourrez rejoindre le sentier situé à l’est de la plage pour admirer ce spectacle enchanteur. Il est cependant interdit de marcher sur la plage, mais le spectacle vaut le détour.

Les maisons colorées de Castelsardo

Castelsardo

Castelsardo est un charmant petit village blotti contre une colline et totalement piéton. Avec ses pittoresques ruelles tortueuses et sa vue à couper le souffle sur la baie, il charme tous les visiteurs qui s’y aventurent chaque année plus nombreux. Le vieux bourg a conservé sa forteresse du Château des Doria, qui abrite le Museo dell’Intreccio mediterraneao (Musée de la vannerie méditerranéenne). Toute proche, la cathédrale Sant’Antonio Abate, du XIVe siècle, donne sur la mer, avec son clocher caractéristique, couvert de majoliques colorées. La ville est également célèbre pour ses rites de la Semaine Sainte, un évènement religieux à l’influence espagnole perceptible qui rassemble des fidèles venus de toute la Sardaigne.

Les vestiges de la civilisation romaine de Nora

Nora

Le site de Nora, à Pula, par sa situation caractéristique en bordure de la côte, compte parmi les premiers habitats phéniciens en Sardaigne. Par la suite, sous les Carthaginois, Nora devient un important centre administratif, religieux et commercial, même si c’est de l’époque de la domination romaine que remontent la plupart des édifices encore visibles de nos jours comme le forum, le théâtre, les lieux de culte, les villas de prélats et les mosaïques. Ouverte aux visiteurs tout le long de l’année, cette zone archéologique offre des émotions incomparables pendant l’été car elle devient le théâtre de nombreux concerts, festivals et autres spectacles…

La grotte de Neptune

Grotte de Neptune

Découvertes au 16 ème siècle par des pêcheurs, les grottes de Neptune sont ouvertes aux visites depuis 1954, sur un parcours de 600 mètres. L’eau qui pénètre dans la cavité forme le Lago Lamarmora, l’un des plus grands lacs salés d’Europe avec ses cent mètres de longueur. Armez-vous de patience car il vous faudra parcourir 153 marches pour accèder aux différentes salles de la grotte, baptisées selon les formes étranges de leurs concrétions (sapin de Noël, coupole de basilique, orgue…).

La ville aux influences catalanes, Alghero

Alghero

Dernier bastion catalan en terre italienne, Alghero est une petite ville portuaire surprenante. Surnommée la petite Barcelone sarde en souvenir de la présence catalane qui remonte au 14ème siècle et dont témoigne encore aujourd’hui le style gothique de nombreux édifices de la vieille ville, Alghero s’enorgueillit aussi d’une promenade rappelant las Ramblas, qui conduit vers la longue plage du nord de la ville. La meilleure façon d’apprécier Alghero est de se promener dans les rues et ruelles de la vieille ville, longer les remparts du côté de la mer ou courir les boutiques et les cafés pour discuter avec les locaux qui se feront un plaisir de vous parler de la culture et de l’histoire de leur ville… en italien ou en catalan !

La très chic Costa Smeralda et Porto Cervo

Porto Cervo

La Costa Smeralda s’étend sur environ 50 kilomètres sur le bord de la mer Méditerranée, au nord-est de la Sardaigne, dans une région connue sous le nom de Gallura. Destination phare du tourisme international d’élite, la zone, très pauvre dans le passé, est devenue célèbre à partir des années 80 et Porto Cervo en est son coeur palpitant. Ce village imaginé par l’architecte italien Luigi Vietti dans les années 60 avec le but de développer le tourisme de luxe, abrite un port équipé pour accueillir les grands yatchs de la Jet Set internationale. Au-dessus du port, le village se compose de petites maisons multicolores et de charmantes ruelles escarpées. Vous l’aurez compris, Porto Cervo est avant tout renommée pour ses vacanciers millionnaires !

Les rochers de Capo Testa

Capo Testa 

Capo Testa, situé au Nord de la Sardaigne, abrite d’impressionnants blocs granitiques sculptés par l’action conjuguée de la mer et du vent. C’est une petite péninsule à découvrir à la tombée du jour, pour faire un bout de balade avant de se poser et d’admirer de superbes couchers de soleil. Si le temps est dégagé, vous pourrez même espérer entrevoir la ville corse de Bonifacio au loin !

Les eaux cristallines des plages de Chia 

Chia

Située au sud-ouest de la Sardaigne, Chia est une station balnéaire qui s’étend sur neuf kilomètres. Connue pour ses dunes de sable blanc qui peuvent atteindre jusqu’à vingt mètres de haut, ses plages sont régulièrement citées parmi les classements des plus belles d’Europe. Faites-y une halte pour vous baigner dans ses eaux transparentes ou admirer les étangs côtiers de la région qui abritent de nombreuses espèces d’oiseaux aquatiques, parmi lesquels des flamants roses.

Le pont naturel de S’Archittu

Le pont naturel de S’Archittu

Les falaises de S’Archittu, composées de roches calcaires, offrent un paysage naturel d’une beauté presque irréelle. La caractéristique de l’endroit est un monument naturel, un petit arc (Archittu) qui constitue comme un pont de roche qui se dresse à environ quinze mètres de hauteur au-dessus de la mer et auquel les vagues et les éléments ont donné des formes arrondies. En plus de sa plage recouverte de fin sable blanc et baignée d’une eau aux tonalités allant du bleu au vert émeraude, S’Archittu est également connue pour sa jolie promenade face à la mer, très fréquentée pendant les soirées d’été.

Cagliari

Cagliari

Cagliari, capitale de la Sardaigne, est dominée par sa vieille ville fortifiée, qui, perchée sur son promontoire rocheux, surplombe fièrement la baie. Composée de petites rues sinueuses typiques de l’Italie du Sud, la ville basse vous mènera tout droit vers la marina, au tempo relativement animé. Ne manquez pas de grimper jusqu’au bastion Saint Remy pour jouir d’un panorama exceptionnel sur la ville avant de rejoindre la plage del Poetto, l’une des plus longues plages de la Méditerranée, pour admirer le soleil se coucher sur l’île ou contempler l’envol des flamants roses qui ont élu domicile dans le parc de Molentargius et les Salines voisines.

Cliquez ici pour rejoindre Evasions Secrètes et économisez jusqu’à 70% sur des hôtels de luxe en Sardaigne.