5 jours à Istanbul : notre programme pour explorer les incontournables de la ville

5 jours à Istanbul : notre programme pour explorer les incontournables de la ville

février 26, 2020 0 Par Jade Broggio

Délicieusement située au croisement de l’Europe et de l’Asie, Istanbul offre une immersion ultra éclectique entre modernité, développement, mais aussi traditions, coutumes et religion. C’est définitivement cette diversité et cette flexibilité qui font de la plus grande ville de Turquie une destination incontournable.
Seulement voilà, vous n’avez que 5 jours pour tout voir et les choix s’annoncent… Compliqués. C’est sans compter sur notre aide ! On vous a concocté un programme sur-mesure que vous n’avez plus qu’à suivre. Allez venez, on embarque !

Jour 1 : le quartier de Sultanahmet

Conseils pour visiter le quartier de Sultanahmet : vous allez entrer dans des bâtiments religieux. Pensez à vous vêtir de vêtements couvrant épaules et genoux sous peine de vous voir refuser l’entrée.

Dès votre arrivée, vous serez happé par l’effervescence qui règne à Istanbul. Avant de rentrer dans le vif du sujet, prenez le temps de vous promener dans les rues, flânez dans un café, partez à la rencontre des chiens et chats de rue – habitants à part entière de la ville – bref, profitez !

Chat de rue

Istanbul est une destination qui se prête à merveille à la contemplation…
Traversez le pont de Galata, célèbre pour ses pêcheurs qui patientent pour leur butin à toute heure du jour et de la nuit, puis grimpez jusqu’à Sultanahmet à pied ou en tramway. D’en haut, la vue sur la ville et le Bosphore est à couper le souffle.
Vous passerez une journée entière sur ce site très touristique qui regorge d’incontournables :

La Mosquée Bleue au coucher du soleil

La Mosquée Bleue ou Sultan Ahmed Mosque

Ce bijou d’architecture a été érigé en 1609 et constitue une des plus belles mosquées d’Istanbul. Elle doit son nom européen aux carreaux de mosaïque bleue qui ornent ses murs intérieurs. Elle incarne à elle seule ce fascinant mélange entre l’Orient et l’Occident, omniprésent à Istanbul. Composé de 6 minarets, 200 fenêtres et des dizaines de coupoles, c’est en sentiment d’immensité qui vous gagnera une fois son seuil franchi.

Infos pratiques : comptez 1h à 2h pour visiter la mosquée. L’entrée est libre et la visite peut se faire tous les jours (sauf le vendredi matin) en dehors des heures de prière. Nous vous conseillons de vous y rendre très tôt le matin pour éviter la queue. Le port du voile est obligatoire pour les femmes à l’entrée et il vous sera fourni.

La Mosquée Bleue

La basilique Sainte-Sophie ou Ayasofya

C’est sans doute un des bâtiments religieux à l’histoire la plus riche au monde. Construite comme une basilique chrétienne de Constantinople au IVe siècle, elle devient mosquée au XVe siècle puis cessera sa fonction de lieu de culte pour devenir musée en 1934. Aujourd’hui, son architecture est encore une référence en termes d’art byzantin.

Infos pratiques : comptez 1h pour visiter la basilique. Elle est ouverte du mardi au dimanche de 9h à 17h et l’entrée coûte environ 10 euros. Une visite guidée pour capter toute l’histoire de ce lieu est fortement recommandée !

La basilique Sainte-Sophie ou Ayasofya

Le Palais de Topkapi

Entre le XVe et le XIXe siècle, le Palais de Topkapi est la résidence officielle du sultan Ottoman. Chanceux ! Ce superbe édifice se compose d’un harem de 300 pièces et de 4 cours principales qui dominent la Corne d’Or, le Bosphore et la mer de Marmara. Vous aurez accès à quelques pièces du harem dont les siècles d’histoire semble s’être figés entre ces murs. En hiver, nous vous recommandons vivement de garder cette visite pour la fin de journée afin d’avoir le privilège d’admirer le soleil se coucher sur le Bosphore, du haut du Palais…

Infos pratiques : le palais est ouvert tous les jours sauf le mardi, de 9h à 16h. Comptez environ 10 euros par personne pour l’entrée.

Le Palais de Topkapi

Jour 2 : perdez-vous dans les bazars !

Alors oui, l’histoire et la culture en vacances, c’est bien, la gastronomie, c’est mie… bien aussi !

Istanbul regorge de marchés et bazars en tous genres, mais puisqu’en visitant la ville en 5 jours, il vous faudra faire des choix, voici notre sélection qui tient sur une journée !

Les lanternes du Grand Bazar

Le Grand Bazar

Visiter le grand Bazar d’Istanbul c’est plonger tête la première dans une cacophonie qu’on aime détester ! Tous les jours, sur 45 000 m², 20 000 commerçants s’arrachent les faveurs de 300 000 touristes. Le marché se divise en deux : la partie couverte dont les murs datent du XVe siècle et les dédales de ruelles qui l’entourent. Les meilleures affaires se font sans doute dans les ruelles car le décor y est moins atypique, mais les produits sont les mêmes. Cette visite sera l’occasion pour vous de pratiquer vos talents de négociateurs. Faites un tour d’abord pour jauger des prix et lancez-vous ! Ici, vous trouverez tout et aussi n’importe quoi : casseroles en cuivre, tapis persan, thé, épices mais aussi une flopée de produits de contrefaçon…

Les allées du grand Bazar

Le Bazar Égyptien ou marché aux épices

Passez une tête dans le bazar aux épices et c’est tous vos sens qui seront stimulés ! Étals hauts en couleur, senteurs sans pareil, brouhaha incessant, textures et saveurs… Bref, le Bazar égyptien ne vous offrira pas une minute de répit ! Erigé en 1663 au moment où Istanbul constituait l’étape finale de la route de la soie, il était un point de passage incontournable des marchands et acheteurs. Aujourd’hui, c’est ici que vous pourrez évidemment vous ravitailler en épices, mais aussi en baklavas, noix et fromage, le tout dans le pur folklore Stambouliote.

Stand de baklavas au bazar Égyptien

Jour 3 : Galata, Karaköy et un arrêt au hammam !

Surplombée par la célèbre tour Galata, ce quartier éponyme renferme un décor au charme fou.

Ici, cafés et restaurants sont décorés dans un style bohème où tous les éléments paraissent chinés ou recyclés, créant une atmosphère proche de celle qu’on peut trouver à Berlin ou encore Tel Aviv. Vous l’aurez compris, il s’agit de la partie hipster de la ville.

Rien d’étonnant donc d’y retrouver les meilleures adresses de friperie, magasins vintages, disquaires et boutiques de créateurs. Nous vous recommandons d’y passer au moins une demi-journée :
Nos adresses secrètes :

Tour Galata

Déjeuner avec vue

À l’écart de la foule, dans une ruelle au calme, découvrez le Privato Café. Ce petit restaurant est recommandé pour ses petits déjeuners et son large choix de confitures mais de notre côté, on le conseille vivement pour un dîner. Car l’atout secret de cet établissement, c’est sa petite terrasse on ne peut mieux placée, en face de la tour Galata…

Une parenthèse au hammam

Vous ne pouvez pas quitter Istanbul sans un passage au hammam. Notre choix s‘est porté sur le Aga Hamami. Construit en 1454, il compte parmi les plus vieux de la ville. Bon rapport qualité prix, il vous permettra de vivre l’expérience du lavement comme un Stambouliote ! Petit conseil : si vous êtes pudique, cette expérience pourrait bien vous mettre mal à l’aise. Les femmes sont lavées par des femmes… Toutes en tenue d’Eve et vous inclus !

Privato Café et sa terrasse en arrière plan

Jour 4 : Fener et Balat, véritable coup de cœur !

Les anciens quartiers juifs et grecs de Fener et Balat comptent parmi les plus vieux de la ville et son listés au patrimoine mondial de l’UNESCO. Après avoir écumé les incontournables touristiques, il est maintenant temps de commencer votre vraie découverte d’Istanbul. Ici, pas d’itinéraire tracé ; il vous faudra vous perdre dans ces rues étroites, monter, descendre, saluer les gitanes sur les marches des immeubles, profiter de l’architecture splendide des maisons ottomanes colorées, vous imprégner de cette authenticité, bref vous laissez vivre et profiter.

Les maisons colorées de Balat

Pêle-mêle, vous y trouverez des brocantes – beaucoup de brocantes – des barbiers, des petits restaurants locaux, des café tendances, des boutique indépendantes, des églises, des mosquées, en bref, tous les éléments qui font de ces quartiers de véritables petits villages face à la mer…

Infos pratiques : vous pourrez accéder facilement aux quartiers de Fener et Balat en marchant durant 30 minutes depuis Eminönü. Nous vous recommandons cette option car la balade dans les petites rues qui y mènent est très agréable. Autre option, accès rapide en bus ou en bateau depuis Eminönü. Le trajet est rapide, 20 minutes tout au plus.

Balat

Jour 5 : croisière sur le Bosphore

Vous ne pouvez pas quitter Istanbul sans faire un tour de bateau sur le sublime Bosphore. Ce détroit qui sépare l’Europe et l’Asie est un symbole de la ville. Aujourd’hui, ses rives sont préservées et il est interdit de construire autour. Au fil de l’eau, vous découvrirez les majestueux palaces de Dolmabahçe et de Beylerbeyi, l’université de Galatasaray et bien d’autres merveilles architecturales. Quant au chanceux, ils auront peut-être le privilège d’y apercevoir quelques dauphins.

Croisière sur le Bosphore et vue sur la tour Galata

Toujours à partir du port d’Eminönü, vous aurez le choix parmi plusieurs types de croisières sur le Bosphore. Certaines comprennent des escales et se font sur la journée, d’autres proposent un tour de 2 heures, offrant un bel aperçu des rives de la région. Le tour long fait une escale de 3h à Anadolu Kavagi, ville au nord, sur la rive asiatique, devenue malheureusement un véritable piège à touristes… Nous vous recommandons donc le tour de 2h, sans escale, pour voguer sur le détroit de 2 continents en toute quiétude !

Infos pratiques : rendez-vous sur le port d’Eminönü et cherchez les tours de 2h. Plusieurs compagnies les proposent et les prix et services se valent.

Pour découvrir nos offres de séjour à travers le monde, cliquez ici.