Oseriez-vous manger ces 8 spécialités asiatiques ?

Oseriez-vous manger ces 8 spécialités asiatiques ?

décembre 6, 2018 0 Par Audrey Manoury

Vous vous souvenez être resté perplexe devant votre langue de bœuf à la cantine ? C’est un peu le sentiment que vous allez avoir après avoir lu notre top 8 des plats les plus insolites d’Asie.
Il est vrai que certaines spécialités du monde ne sont pas forcément appétissantes, voire carrément dégoûtantes. Les plus courageux se lanceront à l’assaut de ces expériences culinaires dignes d’un grimoire de recettes de sorcières et les autres s’abstiendront, tout simplement… On ne vous en dit pas plus et on laisse vous délecter de notre immonde menu du jour !

 

– INSECTES FRITS –

Fricassée de chenilles, vers à soie, roulé de criquets ou encore scorpions panés : tout ceci pourrait ressembler à une incantation maléfique mais il s’agit en réalité de vraies spécialités thaïlandaises. Riches en protéines, les insectes se grignotent comme des friandises et sans modération à toutes heures de la journée. Sur les marchés de Bangkok vous n’aurez que l’embarras du choix alors laissez-vous tenter par un cornet de grillons grillés ou une brochette de mygales rôties.

Plus de deux milliards de personnes à travers le monde consomment quotidiennement des insectes.

 

– OEUFS DE 100 ANS –

L’odeur d’œuf pourri vous répugne ? Dommage parce qu’il parait que c’est délicieux et comme on est sympa on vous révèle tout le secret de cet ‘’art culinaire’’ chinois ! Il s’agit en fait d’un œuf de poule conservé pendant plusieurs mois dans un mélange de cendre, de chaux et d’argile. Un résultat des plus étonnant puisque le jaune devient vert et visqueux tandis que le blanc devient noir-ambré. Répugnant mais comestible !

Oeufs de 100 ans et des poussières

 

–  NIDS D’HIRONDELLE –

Considérés comme un produit de luxe par excellence, les nids d’hirondelle ont longtemps été prisés dans les dîners royaux et sont aujourd’hui à la carte des restaurants étoilés vietnamiens. Rares et précieux, ils se dégustent en guise de dessert, en soupe sucrée ou en gelée insipide. Comptez environ 1 000 euros pour avoir le privilège de savourer un petit bol de mucus séché.

Sa rareté et l’effort nécessaire à la récolte de ce produit en ont fait un plat particulièrement apprécié.

 

– OEIL DE THON –

Vous les attendiez ? Eh bien ils sont là. Redoutables dans l’épreuve de dégustation de Koh Lanta, ces énormes yeux de thon offrent toujours un grand moment télévisuel plein de dégoût et de haut-le-cœur. Gras et riches en goût, ils sont très appréciés au Japon mais néanmoins fastidieux à mastiquer. Pour votre sécurité et celle des autres, prévoyez lunettes de protection et bavoir XXL parce que ça gicle PAR-TOUT !

C’est gluant et plein de cartilage. Soyons honnête, il s’agit vraiment d’un plat pour les aventuriers.

 

–  PATTES DE POULET –

On raconte que ‘’les chinois mangent tout ce qui a quatre pattes, sauf les tables, et tout ce qui vole, sauf les avions’’. Au début on pense que c’est un stéréotype de plus visant à exprimer nos différences à travers l’humour, jusqu’à ce qu’on réalise que ce mythe est bien trop proche de la réalité. En Chine on l’aura bien compris, rien ne se jette… Tout se mange ! La preuve avec les pattes de poulet dont sont friands les chinois… Ne nous demandez pas pourquoi !

Mon petit doigt me dit que ce n’est pas fameux !

 

– CHAUVE-SOURIS –

Estomacs sensibles s’abstenir ! Servie en ragoût ou en sauce, la viande de chauve-souris fait partie des spécialités indonésiennes à ne manquer sous aucun prétexte lors de votre prochain séjour. Mais avant de se lancer il est tout de même bon de savoir que les chauves-souris peuvent être porteuses de la rage, du virus Ebola et que leurs fientes peuvent provoquer l’histoplasmose… Conseil assurez-vous que la viande est bien, mais alors, archi-bien cuite !

À mi-chemin entre le lapin et le poulet, la viande de chauve-souris ne laisse généralement personne indifférent !

 

–  POISSON-PÉNIS –

Peu ragoûtant mais comestible, cet improbable mets coréen se vend encore frétillant dans de grands viviers sur les marchés. Bref on s’arrêtera là parce que les images parlent d’elles-mêmes.

Il parait que son goût est assez proche de l’andouillette…

 

– TOFU PUANT –

Attention cet ingrédient pourrait facilement devenir une vraie arme de destruction massive ! Originaire de Taïwan, le Chòu Dòufu plus communément appelé tofu puant, est fermenté dans de la saumure de crevettes séchées auquel on ajoute du sang d’oie ou des intestins de porc. Comme vous pouvez l’imaginer, il dégage une odeur âcre très forte qui se rapproche des douces émanations de matière fécale…

On ne va pas se laisser impressionner par une odeur, surtout nous les français avec nos fromages !

 

On espère que ça vous a ouvert l’appétit ! Vous laisseriez-vous tenter par l’une de ses spécialités ? Personnellement les insectes frits sans hésitation !
Dites-nous quelle a été la chose la plus bizarre que vous ayez goûtée ! Laissez-nous un petit commentaire en partageant vos expériences culinaires les plus improbables. Hâte de vous lire !

 

Pour découvrir nos offres de séjours à travers le monde, cliquez ici